Running : Retour sur les 10km de l'Équipe

Un deuxième dimanche de juin à se lever à 6h30, et ce n'est pas le dernier...
Je n'avais pas prévu de faire les 10km de l'Équipe, car j'avais déjà prévu 3 courses en juin dont la Nike Women Paris. Mais grâce à Running Heroes, j'ai pu avoir un dossard offert. Du coup, pas de grasse mat pour moi ce dimanche 14 juin. Finalement heureuse de faire cette course pour la première fois, cette course dite "la plus grande de Paris".
N'étant toujours pas au mieux de ma forme un mois après ma reprise, je ne me suis pas fixée d'objectif. Je me suis placée dans le SAS 55min, le rythme de mes entraînements post-blessure.


Avant la course :
Le village était installé sur la place République, coin que je connais bien. Tout était bien indiqué et bien organisé, du coup j'ai très vite récupéré mon kit de course. À la sortie du village il y avait une grande affiche avec le nom des participants (comme celui de Nike) "Retrouvez-vous parmi les 21 000 coureurs". Sauf que, impossible de trouver mon nom. J'ai beau chercher et refaire 3 fois mon alphabet dans ma tête (on ne sait jamais...), mon nom n'y figure pas... Surement parce que je me suis inscrite trop tard, mais bon c'est quand même un peu vexant.
Deuxième déception : Un petit cadeau dans le kit, un déodorant... Pour homme ! Le running devient de plus en plus féminin mais apparemment pas assez pour avoir des goodies mixtes (ou approprié au coureur).

Le jour J :
L'ouverture des sas et le départ étaient à heure décalée en fonction du sas choisi. Il m'était conseillé d'arriver à 9h10 dans mon sas. Je suis arrivée à 8h15 à République, le temps de passer à la consigne j'étais déjà en route pour le départ une minute après. Aucune attente, parfait. 900 mètres à faire avant de rejoindre le départ, ce qui fait que je suis dans les premières de mon sas. L'attente est assez longue. Le départ pour les élites est à 9h, le notre à 9h40. L'écart est assez long, peu d'ambiance dans les sas. On n'entend pas assez bien l'animateur pour prendre part aux échauffements, dommage.
9h30, tous les sas devant sont partis, on nous ouvre pour rejoindre la ligne de départ. C'est bien géré, du coup pas de bousculade pour passer devant. Je me retrouve entourée d'hommes, et je me dis que j'ai intérêt à faire gaffe au départ pour ne pas copier leur allure, surement plus rapide.
9h40, enfin le départ. J'ai la meneuse d'allure juste à côté de moi, parfait. Surtout que j'ai bien fait de ne pas suivre ces messieurs partis bien vite.

Débardeur Primark - Short H&M - Baskets Asics - Headband H&M

Les premiers kilomètres se passent biens, je suis légèrement devant la meneuse pour éviter le peloton qui la suit. Finalement malgré la meneuse, je cours plus vite qu'attendu. Mais comme je me sens bien, pourquoi ralentir, on verra après si je perd de l'énergie. Il faut dire que courir avec la vue de la Bastille devant, ça motive ! À la Bastille ! Ambiance 1789 :)
Au troisième kilomètre j'ai déjà soif, il ne fait pourtant pas très chaud. J'attends avec impatience le ravitaillement à mi-parcours. Mais d'abord, du faux-plats. Arf ma bête noire, je me dis que le prochain entrainement sera le dénivelé ! Finalement, je ne rame pas tant que ça. Je me surprends même à doubler pas mal de coureurs. Je n'étais vraiment pas en forme la semaine précédente. Je fini quand même par me faire dépasser par la meneuse et elle me prend plusieurs mètres d'avance.
Enfin le ravitaillement, et là je suis ravie, des bouteilles d'eau (et non des gobelets, bien plus pratique pour boire !), et des bananes ! Voilà un vrai ravitaillement. Merci !
Malheureusement, malgré mon bout de ma banane et mon eau, je perds un peu mon rythme et la meneuse continue de me distancer.
À partir de là, c'est la seule partie du parcours que je ne connais pas bien, du coup je me sens moins énergique. Je me fais dépasser par une dame avec un t-shirt orange fluo, ça m'a brulé la rétine... Ça devrait être interdit.
Les kilomètres 7 et 8 sont assez longs, on a le droit à un petit jet d'eau, pas désagréable avec ce temps ! En voyant le 9ème approcher je donne tout. Plus que 500m, mes jambes accélèrent toutes seules, aidées par la descente. Sprint final, je fonce, mon petit bonhomme devant, toi je vais te manger haha. Oui, c'est toujours une personne de plus derrière moi :) Soyons honnêtes, on le fait toutes ;)

Arrivée, 56"51 à ma montre, 56"49 temps réel. C'est loin de mon record, mais une fois de plus pour le peu d'entrainements fait suite à ma blessure, j'en suis satisfaite !
Quelques mètres plus loin, place aux médailles. On ne nous les donne pas, on nous les met, comme à des champions, grande classe !
Même pas 200 mètres à faire avant les ravitaillements... Et quels ravitaillements ! Eau, banane, barre de céréales, gâteaux apéritifs, bonbons, cake salé, coca... C'est un vrai buffet.

En bref, contente d'avoir fait cette course, avec un si joli parcours, ça aurait été dommage de ne pas y participer. Rendez-vous l'année prochaine pour sûr !


Les + :
- Le parcours : Rue de Rivoli, Bastille, Nation, République, le top !
- Les ravitaillements, sucré, salé, il y en avait pour tous les goûts.
- L'organisation. Presque aucun jeu de coude au départ, super rare.

Les - :
- Le déo pour homme ! Vive la féminisation du sport...


Vous y étiez ? Comment s'est passé votre course ?

Share this:

CONVERSATION

14 commentaires:

  1. J'aime beaucoup ta tenue ! Moi j'ai enfin décidé de me remettre au sport lundi haha!
    Je te souhaite un bon weekend, des bisous ♡

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonne nouvelle, le plus dur est de commencer ;)

      Supprimer
  2. Félicitations pour cette course! Après deux mois d'arrêt je me suis remise au running et ça pique! Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je sais malheureusement ce que c'est ! Bon courage :)

      Supprimer
  3. Félicitations :) Bisous, *-* Sand. *-*

    www.taimemode-fashionblog.com

    RépondreSupprimer
  4. J'ai toujours été admirative des personnes qui se motivent pour courir. Autant j'ai été une "grande sportive" dans ma jeunesse, j'ai toujours adoré le sprint mais jamais la longueur. Courir plus de 20 minutes, ça reste une torture pour moi encore aujourd'hui. Bravo !

    RépondreSupprimer
  5. Bravo, c'est déjà très bien !

    http://clothespaper.com/

    RépondreSupprimer
  6. Mon chéri l'a faite l'année dernière. C'était sympa!

    RépondreSupprimer
  7. Tu vas devenir une vraie championne ! Toutes mes félicitations pour ta motivation ma belle :)

    RépondreSupprimer