vendredi 14 août 2015

Running : S'habiller moins cher avec le prêt-à-porter

La course à pied (ou running) est dit comme un sport pas cher à pratiquer, n'exigeant pas de matériel particulier ou d'inscription en club. Or, l'équipement peu vite devenir couteux. Heureusement certains magasins de sport comme Décathlon ou Go Sport propose des équipements à prix nettement plus abordables que les grands équipementiers (Nike, Asics, Reebok...). Mais, le choix est assez limité. Difficile de sortir du traditionnel corsaire noir.

Débardeurs et brassière Primark - Leggings Bershka - Short H&M 
Heureusement le sport est devenu "la" tendance, particulièrement pour les marques. Il y a encore quelques années de ça, pour une femme s'habiller pour le sport ce n'était pas si facile. Soit il fallait mettre le prix, soit il fallait se contenter de peu.

Désormais, il n'y a pas un magasin de prêt à porter qui ne lance pas sa propre gamme. Après H&M, Forever21, Etam et Mango, c'est dorénavant au tour de Bershka, Jennyfer ou encore New Look de se lancer sur ce marché. Même si certaines marques comme H&M et Forever21 ont fait leur preuve, que valent les nouveaux concurrents.

Niveau prix : On tourne plus ou moins autour du même prix. Voici par exemple une sélection de tenue par 3 magasins différents pour la mi-saison :

Forever 21 : Veste 21€ + Brassière 14€ + Short 14€ = 49€
Bershka : Top 12,99€ + Brassière 17,99€ + Legging 24,99€ = 55,97€
Mango :  Top 19,99€ + Brassière 14,99€ + Legging 29,99€ = 64,99€

Résultat, une tenue presque deux fois moins cher que chez Nike par exemple (environ 130€ pour une tenue similaire). Quand on débute et qu'on ne veut pas payer trop cher c'est l'idéal. Mais même pour les sportives confirmées, avoir du choix pour un prix plus léger, c'est toujours la bienvenue !

Pour ma part j'ai essayé plusieurs marques, dont voici mon avis :

Forever21 : J'aime beaucoup cette marque, notamment pour le grand choix. Il y a plein de couleurs, de motifs et de style différentes. Seul bémol, les stocks. Les tailles S/M partent très vite, et sont souvent en rupture de stocks. Quant aux magasins, c'est presque impossible de trouver son bonheur. Il y a bien moins de choix sur place. Moi qui aime essayer avant de commander en ligne, c'est raté.

Bershka : J'avais eu un coup de cœur pour l'un de leur corsaires il y a plusieurs mois. Et j'ai profité des soldes pour prendre quelques articles supplémentaires (un corsaire et un sweat pour moins de 30€). Le premier corsaire acheté est top ! Il a une petite poche, malheureusement sans fermeture, mais qui tient fermée grâce à l'élastique de la taille. J'ai même hâte que la température baisse pour essayer le reste.
Il y a un bon choix sur le site, du classique et du coloré. De quoi en satisfaire plus d'une.

Primark : Le géant irlandais fait beaucoup parler de lui avec ses petits prix. Leur rayon sport n'échappe pas à la règle. Je n'ai jamais essayé les équipements (tapis, haltère, corde à sauter...) mais niveau vêtement j'en suis plutôt satisfaite. J'ai d'ailleurs plusieurs débardeur chez eux (entre 2€ en soldes et 6€) et des leggings (environ 15€). Les débardeurs ne sont pas mes préférés, mais pour le prix ça me permet d'en avoir assortis à mes tenues (on n'oublie pas d'être une fille !). Quant aux leggings, ils sont vraiment pas mal. Ils ont des poches, ce qui est presque indispensable pour moi, sont assez chauds pour l'hiver, et jolis. J'en préfère même un à un Asics, comme quoi...
Enfin, je viens de tester leurs soutiens-gorge. Pour 6€, je m'attendais à ce que ça ne soutienne rien. Et bien bonne surprise, tout reste en place (j'ai pourtant une poitrine généreuse). À voir sur la durée, mais si comme moi vous avez une bonne poitrine c'est assez agréable de ne pas avoir à casser sa tirelire pour un bon soutien-gorge.

H&M : Plus besoin de dire qu'H&M a su faire ses preuves. J'ai souvent tendance à acheter pendant les soldes, car il n'est pas rare de trouver un débardeur ou un short pour 3€. En temps normal, je trouve qu'ils exagèrent un peu sur les prix, certains articles sont à 40€. À ce prix, autant mettre quelques euros de plus et aller chez Nike... Où le sport est leur cœur de métier.

Je n'ai pas encore testé les autres marques. Mango reste finalement assez cher, à part quelques articles qui peuvent valoir le coup. Tout comme chez Etam, je trouve que les motifs et couleurs ne sont pas très extravagants. Beaucoup de noir et de gris, on n'en trouve partout.
C'est donc pour le moment Berska qui m'impressionne. Les articles sont assez variés, et adaptés à plusieurs sports (running, fitness, yoga).
Après, c'est comme partout, il y a du bon et du mauvais. Voilà pourquoi je préfère essayer en magasin qu'acheter en ligne. Tout dépend également de vos besoins, apprenez à lire la description des produits (matière, tailles...).
Bien évidemment il ne faut pas s'attendre à garder ces vêtements une éternité. Avoir de bonnes pièces peut être primordial (notamment si vous pratiquez très régulièrement) mais c'est aussi sympa de pouvoir varier de temps en temps et se permettre quelques pièces plus "bas de gamme". Sachant que parfois la qualité est plutôt bonne, voir aussi bonne qu'un grand équipementier.


Bien évidement je ne parle pas des chaussures, car pour moi même si certaines marques comme Décathlon ont surement de bonnes baskets, il est préférable de se tourner vers les grandes marques de sport.
N'oubliez pas que beaucoup d'entre elles font des soldes et des promos afin de limiter les prix. Je n'ai, je crois quasiment jamais acheté un article à son prix fort.
Voici quelques sites faisant régulièrement des promos : Zalondo, Ventres privées, I-run, Lepape...

mercredi 5 août 2015

Mi printemps - mi été

En été j'adore ce moment où il ne fait ni chaud, ni "froid". C'est le meilleur moment pour porter un short avec une veste, combo que j'adore. Généralement il fait soit trop chaud pour la veste, soit trop frais pour le short. Alors je me réjouie de cette petite baisse de température.

Pour anecdote ces chaussures m'ont lâchées juste après l'achat. Une des lanières principales c'est décollée me laissant en galère pour marcher. Après avoir pesté chez Pimkie pour obtenir un remboursement, on m'a clairement dit qu'ils ne pouvaient rien faire puisque je les avais portées. J'ai beau eu dire que porter était un bien grand mot vu le peu de temps que je les ai eues aux pieds, que neni, même pas un petit avoir. Foutues pour foutues, je les ai amenées chez le cordonnier (si, si il en existe encore !). Un petit coup de colle et quelques euros plus tard, elles étaient comme neuves, enfin même mieux vu leur état d'origine...
Du coup depuis je ne les porte jamais si je dois marcher plus de 5 minutes et si je n'ai pas de ballerines de secours dans mon sac. Non pas que je ne fasse pas confiance à mon cordonnier mais plutôt à leur qualité. Les chaussures en soldes chez Pimkie c'est fini !






Veste : Camaïeu (similaire ici)
Débardeur : New Look
Sac : Primark
Short : Pimkie 
Chaussures : Pimkie

mercredi 29 juillet 2015

Mais regardez qui revoilà ??

Je sais que je n'ai pas été très assidue en juillet. Je m'excuse pour cette absence. Entre la chaleur et divers changements dans ma vie mon cœur n'était pas vraiment au blog. Je préfère donc ralentir la publication que de vous faire des articles bâclés. Je suis excusée ???! Siouplait :)

Si vous me suivez un peu vous savez que les couleurs flashy ne me font pas peur. Et c'est le cas avec ce haut, qui est bien plus néon qu'il n'y parait. Une petite touche de couleur pour faire comme si on était en vacances !






Blazer : Primark (similaire ici)
Top : New Look (similaire ici)
Jean : Pimkie
Escarpins : Primark

dimanche 5 juillet 2015

Running : Retour sur la Caraïbes Race

Le 27 et 28 juin avait lieu le jubilé de Muriel Hurtis pour célébrer sa carrière d'athlète. Un weekend aux couleurs des Caraïbes puisque Muriel Hurtis est d'origine guadeloupéenne.
Avant de commencer, petit retour sur Muriel Hurtis :

7 fois championne de France (200m et 400m)
6 fois championne d'Europe (200m, 4x100m et 4x400m)
3 fois championne du monde (200m et 4x100m)
1 bronze aux JO 2004 avec le 4x100m
Ceci entre son premier titre en junior en 1998 et son dernier en été 2014 avec les relayeuses du 4x400m.
Pour ma part, c'est une des athlètes qui m'a fait apprécier l'athlétisme. Notamment lors de mondiaux à Paris en 2003 avec cette course :


Le weekend se décomposait de la sorte : animations le samedi et course le dimanche.

Samedi 27 juin :
Dès le matin de nombreuses animations ont eu lieu (concert, spectacle de danse, défilé de mode...). Je suis arrivée sur place (au bois de Vincennes) qu'à 16h donc je ne m'étendrais pas sur ce que je n'ai pas vu.
17h : Début du jubilé de Muriel Hurtis avec de nombreux invités : Jackson Richardson (handball), Sylvain Wiltord (football), Leslie Djhone (athlétisme), Laura Flessel (escrime), Lilian Thuram (football), Antoinette Nana Djimou (athlétisme)...


Pour commencer, un petit quizz sur Muriel Hurtis plutôt drôle avec des athlètes très compétitifs (notamment Leslie Djhone). Puis un défi entre champions avec des personnes du public pour s'affronter sur un sprint. L'occasion de voir s'affronter Sylvain Wiltord et Jackson Richardson, alors qui est le plus rapide d'après vous ?

18h : Jubilé de Muriel Hurtis proposé par Claudia Tagbo et Noom Diawarra. Forcément avec 2 comiques ça rigole bien :)

19h : Concert avec Gage, Lynnsha, Nèg'Marrons, et Slaï. J'ai un peu l'impression de revenir 10 ans en arrière. C'est super, l'ambiance est top, il fait beau, on se croit presque dans les Caraïbes.


Dimanche 28 juin :
Course de 7 kilomètres dans le bois de Vincennes. Mais avant ça, échauffements. La coach est super, et c'est presque plus un cours de zumba sous le soleil qu'un échauffement. Pas de blessure possible avec ça! Même la poussière qu'on remue ne nous arrête pas.
10h et quelques minutes : On prend le départ dans une ambiance très cool (c'est les Caraïbes n'oublions pas ;)). Pas de chrono, le but et de s'amuser et de prendre du plaisir. Malheureusement, on n'est pas très nombreux, ce qui est généralement plutôt agréable. Mais du coup, passé les premiers kilomètres, je me retrouve un peu seule sur mon rythme. Mais je repère deux hommes qui me servent de lièvres. Leur rythme n'est pas très régulier du coup on joue un peu au chat et à la souris. Au 4ème kilomètre je ralentis pour me moucher (vive le rhume !) et mes lièvres me distancent un peu et je me retrouve seule. Ça manque cruellement d'ambiance pour une course festive. Dommage.
Au 5ème kilomètre je m'attendais à un petit ravitaillement... Mais non. Certes c'est à la cool mais la chaleur est au rendez-vous et un peu d'eau n'aurait pas été de refus.
Au 7ème kilomètre j'ai un peu la surprise de voir que l'arrivée n'est pas encore en vue. Finalement la course était de 7,6km. Du coup l'accélération donnée au 6ème kilomètre a été dure de tenir jusqu'au bout mais j'arrive à dépasser mes lièvres, ça me rend fière. (Toujours un plaisir de dépasser des grands gaillards !).
D'après ma montre, j'ai couru ces 7,66km en 44'12. Soit légèrement plus que la semaine précédente. Et ce malgré mon rhume, la chaleur et l'ambiance "à la cool".

Sur la ligne d'arrivée on retrouve la bonne ambiance. Un collier de fleurs à la place de médaille, j'aime bien l'idée, ça colle à l'image de la course.
Niveau ravitaillement, on a le droit à de l'eau de coco. Je passe car je ne suis pas fan. Mais heureusement, eau, banane et melon me sont donné (oui un melon ! Bonne idée, mais pas dans l'immédiat...). Ce sont mêmes plusieurs bananes, carrément la "grappe". Pas besoin de passer chez le primeur ;)

Pour bien récupérer, c'est le retour de la coach pour des étirements de folies avec la même ambiance qu'à l'échauffement.
On se pose un peu sur le village plutôt bien installé pour récupérer et j'aperçois Alex Huet (Antoine (le fils idiot) dans la série "En famille"). J'ai presque l'impression que c'était "the place to be" du weekend.

Je ne sais pas s'il y aura d'autres éditions. Bien que j'ai entendu parler de première édition, donc laissant sous entendre une deuxième... J'imagine cependant que Muriel Hurtis ne fera pas son jubilé tous les ans. Mais si la course revient sur le seul thème de la Caraïbes Race (donc sans le jubilé) je participerai à nouveau avec plaisir. C'est aussi sympa une course sans pression !

Les + :
- Les animations. C'est tout un weekend d'animations. Ce qui est assez rare.
- L'ambiance sur le village. Il y avait un côté très festival.
- Les invités, une jolie troupe de champions.

Les - :
- Le manque d'animations sur la course
- Les kilomètres non indiqués.

lundi 29 juin 2015

Enjoy Coca-Cola !

Il y a des jours où vous n'avez qu'une envie, c'est de mettre un short et un t-shirt et rien de recherché.
Samedi était un de ces jours. Il faisait chaud, j'étais malade (oui, j'arrive à choper un rhume par 25° !) et je devais aller chercher mon dossard pour la Caraïbes Race au bois de Vincennes. Mon résumé de la course arrivera d'ailleurs très vite.
Mais, il ne s'agissait pas d'une simple course mais d'un jubilé à l'honneur de Muriel Hurtis (si tu ne sais pas qui c'est, je ne t'en veux pas, mais je t'invite à lire ceci >>). Il y avait beaucoup d'animations, beaucoup de champions, et surtout un concert. Ambiance festival du coup. Le short et le t-shirt = combo parfait pour la journée. Alors pourquoi chercher plus loin !






Tu la vois ma tête de malade là/petits yeux/Merci les lunettes/nez qui ressemble à rien ???

Short : Pimkie (vieux de 10 ans, au bas mot !)
T-shirt - Slip-on - lunettes : Primark

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...